L'actualité de bourse en direct

Si les Écossais votent Oui, les banques voteront Non

Le référendum sur l’indépendance de l’Écosse prévu le 18 septembre prochain est attendu de tous, notamment de la Royal Bank Scotland. Celle-ci est établie à Edinbourg depuis 1727. En 2008, la crise financière a freiné sa croissance et l’établissement craignait même la faillite. La situation ne semble pas prête de changer. En effet, la RBS envisage d’abandonner complètement ses locaux si le Oui l’emporte lors du referendum.


La banque emploie des milliers d’Écossais et réunit 16 % des comptes courants britanniques. Si elle change de siège social, les répercussions pourraient être graves. L’avenir de la finance en Écosse n’est pas seulement menacé par ce départ de la RBS, Lloyds Banking Group prépare aussi ses valises pour déménager son siège de Londres en Angleterre. Le grand assureur Standard Life entend aussi changer d’adresse si, après le référendum, l’Écosse et le Royaume-Uni se séparent…



Mis en ligne le 17/09/2014 à 04h19