L'actualité de bourse en direct

Le crédit à la consommation révolutionné par les plateformes de prêts aux particuliers

En pleine expansion ces dernières années, le crowdfunding a véritablement démocratisé l’accès à l’investissement dans des projets de type création d’entreprise. En effet, le crowdfunding se base sur le principe du financement participatif, en permettant de se passer des intermédiaires bancaires. Suite au succès de ce concept, certains acteurs ont développé un système de prêt entre particuliers s’appuyant sur le même fonctionnement.

Aussi, plutôt que de se tourner vers une banque pour effectuer une demande de crédit à la consommation – une démarche qui s’avère bien souvent compliquée – le particulier peut se tourner vers ces nouvelles plateformes de prêts qui lui permettent d’emprunter directement à des particuliers.

En France, ce système est particulièrement bien implanté depuis quelques années, notamment avec la société Prêt d’Union qui affiche une croissance exponentielle depuis 2012. L’entreprise a en effet doublé le nombre de prêts octroyés aux particuliers en une année.

Ces nouvelles plateformes s’implantent également dans d’autres pays comme en Angleterre et aux Etats-Unis, un pays où la société Lending Club, lancée en 2006, connaît également un développement très positif avec son offre de prêts entre particuliers plafonnés à 35 000 $.

Il faut dire que ce nouveau système de prêts possède des atouts forts intéressants pour chacune des parties. En effet, les emprunteurs peuvent profiter de taux d’intérêt plus bas que ceux proposés par les établissements bancaires. Chez Prêt d’Union, ceux-ci se chiffreraient entre 4 et 6,5% en fonction de différents critères comme la durée du crédit ou le profil des emprunteurs, contre un taux moyen de 5,6% sur le marché. Le taux moyen observé en décembre 2014 en France était par ailleurs plus élevé, en atteignant 6,6% selon la Banque de France. Dans les autres pays membres de l’UE, ce taux serait même monté à 7,6% ce même mois. Ces organismes de prêts entre particuliers proposent ainsi des taux avantageux en raison de l’absence de frais de commissions, des frais qui sont en revanche pratiqués par les banques.

Concernant les prêteurs, ils sont également avantagés par la démarche : le taux de rendement dont ils bénéficient est plutôt intéressant et l’investissement peu risqué. En effet, les dossiers envoyés à la société de prêt font l’objet d’une sélection particulièrement stricte. Prêt d’Union a ainsi accepté de financer près de 164 millions d’euros de projets sur un total de 3 milliards d'euros de demandes de prêt. A noter que les prêteurs sont eux aussi sélectionnés selon des critères rigoureux.



Mis en ligne le 20/04/2015 à 06h03